bonus.ch pour l’assurance auto : les primes sont presque 10 fois plus élevées que le jeune conducteur de…

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

L’âge et la nationalité sont autant de facteurs qui augmentent le niveau des primes d’assurance automobile. Parfois même vertigineuse, puisqu’un jeune conducteur de nationalité étrangère peut débourser jusqu’à CHF 4682.- de plus qu’un assuré suisse âgé pour une couverture identique.

Chaque année, le portail de comparaison en ligne bonus.ch réalise son enquête annuelle sur les primes d’assurance automobile en Suisse. Pour comparer les tarifs, une enquête a donc été réalisée début août 2022 auprès de tous les principaux assureurs pour trois profils d’âge différents (18 / 30 / 70 ans). Résultat : certaines caractéristiques comme l’âge et la nationalité déterminent toujours et toujours la prime de manière extrêmement importante.

Comparaison des primes : pilote suisse de 18 ans contre 30 ans

Le seul facteur d’âge a une influence considérable sur le niveau des primes. Ainsi, un jeune conducteur suisse paie en moyenne 154% de plus que son aîné pour une couverture identique chez le même assureur. Un supplément qui peut aussi atteindre CHF 2081.- pour une prise en charge complète.

Pour la responsabilité civile simple (RC), la différence de prix maximale est de 316% (prime annuelle de CHF 1665.- contre CHF 400.-). Chez le même assureur, la plus petite différence est de 93%, ce qui équivaut tout de même à CHF 387.-.

Comparaison premium : pilote suisse de 30 ans contre 70 ans

Alors que certains assureurs pénalisent les personnes âgées en proposant des primes bien plus élevées (majoration jusqu’à 44%), d’autres prestataires proposent au contraire des tarifs avantageux par rapport à un conducteur de 30 ans (écarts de primes atteignant -17%).

Comparaison premium : pilote suisse (18 ans) vs serbe (18 ans)

Le paramètre de nationalité détermine également en grande partie le prix de l’assurance automobile. En moyenne, un jeune conducteur de nationalité serbe fait face à une surtaxe de 75% par rapport à un assuré suisse de 18 ans. Dans le cas le plus extrême, la différence est de près de CHF 3500.- pour une couverture accidentelle complète avec le même prêteur.

Chez le même assureur, la majoration la plus importante est de 184 %. Seul Generali propose une prime pratiquement similaire, quelle que soit la nationalité.

Comparaison premium : pilote serbe (18 ans) vs Suisse (30 ans).

Lorsque les deux caractéristiques (jeune conducteur et nationalité étrangère) sont combinées, le niveau de la prime augmente. Par exemple, un chauffeur serbe de 18 ans est parfois confronté à des tarifs presque 10 fois plus élevés qu’un chauffeur suisse de 30 ans pour la même assurance auprès du même assureur.

En chiffres, cela représente des différences allant jusqu’à CHF 4682.- pour une couverture complète complète. En moyenne, un assuré de nationalité serbe paie 4,5 fois plus qu’un Suisse de 30 ans pour son assurance automobile. Pour une simple RC, la surtaxe peut même atteindre 889%.

Autres facteurs qui influencent le niveau des primes

L’âge et la nationalité ne sont pas les seuls paramètres influençant le niveau des primes. L’expérience du conducteur, le sexe, le lieu de résidence, le nombre de kilomètres parcourus, la valeur et le modèle du véhicule ou encore la couleur de la voiture sont d’autres facteurs qui déterminent le prix d’une assurance auto.

Évolution des primes d’assurance automobile

De mois en mois et même de semaine en semaine, les assureurs ajustent les primes en fonction de la concurrence et de l’analyse de l’indemnisation des sinistres, pour assurer rentabilité et compétitivité. Cet ajustement rapide et dynamique est facilité par la digitalisation du secteur et permet à chaque consommateur de réaliser des économies considérables en comparant les assurances auto.

Avec le comparateur bonus.ch, il est facile d’avoir un aperçu du marché et de sélectionner l’offre qui correspond le mieux à vos besoins et à vos finances. Cet outil est également très populaire : il y a près d’un million de calculs de primes par an.

Résultats d’analyse détaillés :

https://www.bonus.ch/Pdf/2022/Assurance-auto-comparatif.pdf

Accès direct au comparatif des primes d’assurance auto :

https://www.bonus.ch/zrHDDM6.aspx

bonus.ch SAPatrick DucretPDGPlace Chauderon 20b1003 Lausanne021.312.55.91ducret(a)bonus.ch

Comment augmenter le bonus auto ?

Comment augmenter le bonus auto ?

La prime d’assurance automobile Le principe de la prime malus est le suivant : si le conducteur n’a enregistré aucun sinistre responsable sur un an, il touche une prime de 5 %. Le bonus-malus est donc multiplié par un coefficient de 0,95. Cela réduit leur contribution de base.

Comment arriver à 50% de bonus ? Le bonus en vaut la peine ! Pour obtenir une prime de 50, il faut cumuler 13 ans de bonne conduite sur les routes, sans déclaration de responsabilité déclarée. Cela correspond à une réduction de 50% sur votre assurance auto.

Quand mon bonus augmente ?

L’évolution de votre bonus se fait à l’échéance annuelle de votre contrat. Par exemple, si votre contrat expire le 1er août, votre cotisation sera recalculée chaque année en août pour l’année suivante, en fonction, entre autres, de votre nouveau CRM.

Quand le bonus augmente ?

Bonus-malus signifie littéralement bon-mauvais. Si vous conduisez pendant une année entière sans causer d’accident, votre note diminue (bonus). En revanche, si vous provoquez un accident, il augmente (malus). Le niveau du bonus-malus influe sur le montant de la prime de votre assurance auto.

Comment augmente le bonus ?

Le principe de la prime malus est le suivant : si le conducteur n’a enregistré aucun sinistre responsable sur un an, il percevra une prime de 5 %. Le bonus-malus est donc multiplié par un coefficient de 0,95. Cela réduit leur contribution de base.

Quel est le maximum de bonus auto ?

Le coefficient maximal est fixé à 3,5. Ainsi, pour une prime de référence de 1 000 €, l’assuré avec un coefficient de 3,5 paiera une prime de 3 500 €. Lorsque l’assuré est déclaré partiellement responsable de l’accident, la majoration est de 12,5 %.

Quel est le meilleur bonus auto ?

ANNÉESCALCUL DU COEFFICIENTPRIME
Après 1 an sans accident responsable1 × 0,95 = 0,950,95
2e année0,95 x 0,95 = 0,900,90
3ème année0,90 x 0,95 = 0,850,85
4ème année0,85 x 0,95 = 0,800,80

Comment arriver à 50% de bonus ?

Pour obtenir une prime de 50, il faut cumuler 13 ans de bonne conduite sur les routes, sans déclaration de responsabilité déclarée. Cela correspond à une réduction de 50% sur votre assurance auto.

Quel bonus après 3 ans d’assurance ?

Après 3 ans sans sinistre, vous serez à 0,85.

Quel bonus chaque année ?

ANNÉESCALCUL DU COEFFICIENTPRIME
Après 1 an sans accident responsable1 × 0,95 = 0,950,95
2e année0,95 x 0,95 = 0,900,90
3ème année0,90 x 0,95 = 0,850,85
4ème année0,85 x 0,95 = 0,800,80

Est-ce que l’assurance baisse après 3 ans de permis ?

Cette surprime décroît chaque année pour disparaître au bout de 3 ans, sauf accidents responsables ! Le cas échéant, la surprime peut être maintenue et le malus est appliqué sur la prime d’assurance automobile.

Quel est le prix moyen d’une assurance jeune conducteur ?

Quel est le prix moyen d'une assurance jeune conducteur ?

Quel est le prix moyen d’une assurance auto jeune conducteur ? Selon notre étude, un conducteur débutant titulaire d’un permis depuis moins de 3 ans a déboursé en moyenne près de 1 321,11 euros d’assurance en 2021.

Quelle est l’assurance la moins chère pour les jeunes conducteurs ? L’assurance auto complémentaire la moins chère est proposée par L’Olivier à 264,39 € par an (22,05 €/mois). S’il veut passer à une formule tous risques, ce jeune conducteur devra verser au moins 392,96 € par an à L’olivier.

Quelle assurance prendre en tant que jeune conducteur ?

Comme tout automobiliste, un jeune conducteur est légalement tenu de souscrire au moins une assurance auto, ou responsabilité civile, pour couvrir tous les dommages corporels ou matériels que pourrait causer un tiers en cas d’accident responsable. . .

Quelle assurance pour une première voiture ?

Si vous avez une vieille voiture, rien ne permet de l’assurer contre tous les risques. L’assurance responsabilité civile est suffisante. Mais si votre véhicule est récent, mieux vaut ajouter l’option « vol et incendie » et « tous dégâts ». De plus, vous devez toujours prendre la garantie « sécurité du conducteur ».

Quelle est la meilleure assurance pour les jeunes conducteurs ?

HautAssureur automobileLe nom du contrat
2.Crédit agricoleAutomobile
3.La banque postaleAuto
4.GMFAuto
5.MassifAutomobile

Quel est le prix moyen d’une assurance auto ?

Le prix moyen d’une assurance selon le type de véhicule En moyenne, l’assurance pour une voiture sans permis tiers est d’environ 46,45 € par an contre 114,22 € chaque année pour l’ensemble des garanties – risques.

À Lire  Être propriétaire : que se passe-t-il si je ne peux pas faire mes remboursements hypothécaires ?

Quel est le prix moyen d’une assurance auto tous risques ?

Selon notre étude, le prix moyen d’une assurance tous risques était de 781,37 euros en 2021.

Comment calculer le prix d’une assurance auto ?

Les critères liés à votre profil généralement pris en compte dans les statistiques des assureurs sont :

  • Ton âge.
  • Votre sexe.
  • Votre situation familiale.
  • Votre situation professionnelle.
  • Votre lieu de résidence.
  • Votre type de permis de conduire.
  • Son ancienneté

Comment assurer un jeune conducteur sur ses parents ?

Il est possible pour les parents d’assurer un jeune conducteur sur leur contrat d’assurance auto en tant que conducteur secondaire. Il s’agit d’une solution généralement peu coûteuse, privilégiée par un certain nombre d’assurés. Attention! Le terme « secondaire » est interprété très strictement par les compagnies d’assurance.

Comment assurer une voiture au nom de ses parents ?

Si vous conduisez une voiture qui ne vous appartient pas et que vous avez des difficultés à l’assurer, vous pouvez ajouter un nom (copropriétaire) sur la carte grise pour obtenir plus facilement l’accord de l’assureur pour la souscription d’assurance de la voiture. .

Est-ce que mon fils jeune conducteur peut conduire ma voiture ?

En théorie, un jeune licencié peut conduire n’importe quel véhicule, de n’importe quelle puissance, à condition de respecter la bonne catégorie de véhicule autorisé avec un permis voiture.

Quel bonus pour 4 ans de permis ?

Quel bonus pour 4 ans de permis ?

Le bonus malus à partir de 4 ans de permis sera de 0,8. A partir de 5 ans de licence, la prime sera de 0,76.

Comment est calculé un bonus ? Le bonus-malus dépend de la responsabilité du conducteur

  • Pour chaque accident dont l’assuré est responsable, le coefficient est majoré de 25 %, donc multiplié par 1,25.
  • Pour chaque accident dont l’assuré est partiellement responsable, le coefficient est majoré de 12,5 %, donc multiplié par 1,125.

Est-ce que l’assurance baisse après 3 ans de permis ?

Cette surprime décroît chaque année pour disparaître au bout de 3 ans, sauf accidents responsables ! Le cas échéant, la surprime peut être maintenue et le malus est appliqué sur la prime d’assurance automobile.

Quel bonus au bout de 2 ans de permis ?

Par exemple, le bonus de licence de 2 ans est de 0,90. Pour atteindre le bonus maximum, il faudra attendre 13 ans de permis sans déclarer de sinistre impactant la sanction du jeune conducteur.

Quel bonus après 3 ans de permis ?

AnnéesCalcul du coefficientPrime
3ème année0,90 x 0,95 = 0,850,85
4ème année0,85 x 0,95 = 0,800,80
5ème année0,80 x 0,95 = 0,760,76
6ème année0,76 x 0,95 = 0,720,72

Quel bonus après 3 ans de permis ?

AnnéesCalcul du coefficientPrime
3ème année0,90 x 0,95 = 0,850,85
4ème année0,85 x 0,95 = 0,800,80
5ème année0,80 x 0,95 = 0,760,76
6ème année0,76 x 0,95 = 0,720,72

Quel bonus au bout de 3 ans de permis ?

Bon à savoir : si vous restez dans un bonus de 0,50 (ou 50%) pendant au moins 3 ans, la loi vous permet de rester à ce bonus-malus de 0,50 lors de votre premier accident responsable.

Comment arriver à 50% de bonus ?

Pour obtenir une prime de 50, il faut cumuler 13 ans de bonne conduite sur les routes, sans déclaration de responsabilité déclarée. Cela correspond à une réduction de 50% sur votre assurance auto.

Quel est le bonus maximum ?

Votre bonus ne peut pas dépasser 50%, ce qui correspond à un CRM de 0,50. De plus, un assuré ayant un CRM de 50 depuis au moins trois ans ne verra pas son coefficient majoré au premier accident partiellement ou totalement responsable.

Quand augmente le bonus ?

L’évolution de votre bonus se fait à l’échéance annuelle de votre contrat. Par exemple, si votre contrat expire le 1er août, votre cotisation sera recalculée chaque année en août pour l’année suivante, en fonction, entre autres, de votre nouveau CRM.

Quand N’est-on plus jeune conducteur ?

Quand N'est-on plus jeune conducteur ?

titulaires d’un permis de conduire depuis moins de 3 ans : un automobiliste ayant obtenu son permis de conduire il y a moins de 3 ans sera considéré comme un jeune conducteur par les assureurs, qu’il ait 18 ou 52 ans.

L’assurance baisse-t-elle après 3 ans de permis ? Cette surprime décroît chaque année pour disparaître au bout de 3 ans, sauf accidents responsables ! Le cas échéant, la surprime peut être maintenue et le malus est appliqué sur la prime d’assurance automobile.

Comment prouver qu’on est pas jeune conducteur ?

Comme demandé par la police, il faudra présenter les papiers du véhicule pour montrer que l’on est bien le propriétaire ou le conducteur légitime. Le certificat d’immatriculation (carte grise), l’attestation d’assurance (carte verte) et le contrôle technique doivent être en cours de validité et présentés à l’agent.

Quand tu n’est plus considéré comme jeune conducteur ?

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ? Selon le code de la route, l’expression « jeune conducteur » désigne toute personne titulaire du permis de conduire depuis moins de 3 ans.

Comment ne pas être jeune conducteur ?

A partir de janvier 2019, votre période d’essai pourra être réduite si vous suivez une formation supplémentaire d’une journée. Cette formation « post-permis » doit être réalisée entre vos 6 et 12 mois de permis. Le but est de consolider vos compétences et vos réflexes en cours de route.

Quand tu n’est plus considéré comme jeune conducteur ?

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ? Selon le code de la route, l’expression « jeune conducteur » désigne toute personne titulaire du permis de conduire depuis moins de 3 ans.

Quand baisse l’assurance jeune conducteur ?

Et il disparaît après 3 années complètes d’assurance sans accident. Son montant est différent selon que vous ayez suivi ou non le stage de perfectionnement à la conduite.

Quand baisse l’assurance jeune conducteur ?

Et il disparaît après 3 années complètes d’assurance sans accident. Son montant est différent selon que vous ayez suivi ou non le stage de perfectionnement à la conduite.

Quel bonus 2 ans de permis ?

Par exemple, le bonus de licence de 2 ans est de 0,90. Pour atteindre le bonus maximum, il faudra attendre 13 ans de permis sans déclarer de sinistre impactant la sanction du jeune conducteur.

Quand baisse l’assurance ?

Pour faire simple, le prix de votre prime d’assurance auto baisse de 5% chaque année si vous n’avez pas d’accident responsable. Il y a toujours un plafond après 13 ans de bonus, le coefficient de réduction se fige à 0,5. Autrement dit, vous ne payez que la moitié de votre cotisation initiale.

Quel bonus quand jamais assuré ?

Quel bonus quand jamais assuré ?

Si votre véhicule n’est pas assuré depuis plus de 24 mois, vous savez que votre coefficient bonus-malus passera à 1,00 et que les assureurs seront à nouveau considérés comme un conducteur sans antécédent, avec la difficulté que cela implique de trouver une assurance auto. .

Quel bonus après 1 an de licence ? Assurance directe. La 1ère année, le coefficient bonus/malus est égal à 1,00, c’est-à-dire qu’il est neutre pour un jeune conducteur. Les règles de fonctionnement du bonus/malus sont les mêmes pour tous, y compris les jeunes conducteurs.

Comment garder son bonus sans être assuré ?

Pour récupérer intégralement votre bonus, vous devez passer au moins deux ans sans être responsable d’un accident. A l’issue de cette période, il sera également possible de voir son taux baisser de 5% pour chaque nouvelle année sans sinistre.

Comment avoir le bonus à vie ?

Pour être éligible au Bonus à vie MAAF (1), vous devez avoir un coefficient de 0,50 (bonus de 50%) depuis au moins 3 ans et n’avoir eu aucun sinistre responsable au cours des 24 derniers mois.

Est-ce que je perds mon bonus ?

Peut-on perdre un bonus ? Si vous n’avez pas conduit depuis des années et que vous n’avez plus d’assurance automobile, quelle qu’en soit la raison, votre bonus n’est jamais perdu. Notez qu’il en va de même pour votre pénalité.

Quel bonus avec 3 ans de permis ?

AnnéesLe calcul du coefficientPrime
3ème année0,90 x 0,95 = 0,850,85
4ème année0,85 x 0,95 = 0,800,80
5ème année0,80 x 0,95 = 0,760,76
6ème année0,76 x 0,95 = 0,720,72

Quel bonus au bout de 2 ans de permis ?

Par exemple, le bonus de licence de 2 ans est de 0,90. Pour atteindre le bonus maximum, il faudra attendre 13 ans de permis sans déclarer de sinistre impactant la sanction du jeune conducteur.

Quel bonus au bout de 3 ans de permis ?

Bon à savoir : si vous restez dans un bonus de 0,50 (ou 50%) pendant au moins 3 ans, la loi vous permet de rester à ce bonus-malus de 0,50 lors de votre premier accident responsable.

Quel bonus 2 ans de permis ?

Chaque année, la compagnie d’assurance crédite une prime automobile. Par exemple, le bonus de licence de 2 ans est de 0,90. Pour atteindre le bonus maximum, il faudra attendre 13 ans de permis sans déclarer de sinistre impactant la sanction du jeune conducteur.

Quel bonus au bout de 3 ans de permis ?

Bon à savoir : si vous restez dans un bonus de 0,50 (ou 50%) pendant au moins 3 ans, la loi vous permet de rester à ce bonus-malus de 0,50 lors de votre premier accident responsable.