Assurance de pret loi Lemoine : la concurrence est toujours moindre…

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Depuis le 1er septembre 2022, la loi Lemoine permet à tout emprunteur de changer d’assurance de prêt immobilier à tout moment, sans engagement minimum. Cette mesure révolutionnaire en assurance leur permet de réaliser d’importantes économies. La loi facilite également l’accès à l’assurance de prêt en supprimant le questionnaire de santé dans certaines circonstances. L’impact de l’appareil a un impact sur le prix, confirmé par la dernière étude du site Moneyvox.

Des économies avec le changement d’assurance emprunteur

Adoptée au Parlement le 28 février 2022, la loi Lemoine vise à rendre plus équitable, plus simple et plus transparent l’accès au marché de l’assurance emprunteur. Le marché est détenu à 87 % par la bancassurance, un quasi-monopole qu’il faut briser pour permettre aux emprunteurs d’accéder à des contrats d’assurance prêt immobilier plus compétitifs. Les contrats bancaires sont en effet entre deux et trois fois plus chers que les offres proposées par les assurances alternatives.

La mesure centrale de la loi de Lemoine est que l’assurance de l’emprunteur change à tout moment. Quelle que soit l’ancienneté de son prêt immobilier, tout emprunteur peut, à compter du 1er septembre 2022, résilier le contrat d’assurance en cours et le remplacer par une offre avec une garantie au moins équivalente. Cette disposition est d’autant plus importante que la souscription d’assurance dans le cadre du crédit immobilier est limitée : les banques exigent de garantir le prêt en cas de défaillance de l’emprunteur (décès, invalidité, incapacité ou encore Perte Projet). Pouvoir choisir librement son contrat est désormais un droit effectif de la loi Lemoine.

Depuis le 1er septembre, on assiste à un boum des changements en matière d’assurance prêt hypothécaire. Chez le courtier Magnolia.fr, les demandes de rupture/remplacement ont bondi de 300% et représentent désormais 80% des dossiers, contre 20% pour la délégation des nouvelles embauches. Les emprunteurs comprennent déjà les enjeux financiers de la loi Lemoine. D’énormes économies et généralement des milliers d’euros pendant le reste du prêt.

Consultez le dernier baromètre du pouvoir d’achat logement pour trouver des chiffres qui soutiennent qu’il est possible de réduire significativement vos frais de crédit immobilier en changeant rapidement d’assurance emprunteur. À l’heure où le crédit immobilier devient plus cher, économisez sur l’assurance emprunteur.

La fin de la sélection médicale en assurance emprunteur

Changer d’assurance prêt immobilier est un droit tant attendu par les associations de consommateurs et les courtiers. La loi Lemoine a introduit la possibilité de remplacer facilement la bancassurance par une offre déléguée, là où la loi Bourquin avait échoué en imposant une échéance à laquelle la banque pouvait jouer pour empêcher ses clients d’aller ailleurs.

À Lire  Crédit Municipal de Nancy : vente aux enchères solidaire le 25 juin à l'Hôtel de Ville

Les parlementaires ont aussi pris une mesure forte : supprimer le questionnaire de santé dans certaines circonstances. Pour tout prêt immobilier inférieur à 200 000 € (par assuré, soit 400 000 € dans le cas d’un prêt en couple) remboursé avant le 60e anniversaire de l’emprunteur, l’assureur s’interdit de rechercher des informations liées à la santé du client.

Il s’agit d’une mesure inclusive pour les personnes ayant des problèmes de santé, qui peuvent ainsi accéder plus facilement aux assurances et aux hypothèques. Les emprunteurs inquiets peuvent désormais souscrire une assurance prêt immobilier sans avoir à informer les prestataires de services de leurs antécédents médicaux ; ils bénéficient ainsi de tarifs standards, et échappent aux surprimes et exclusions de garanties qui peuvent freiner leur demande de financement.

L’impact de la loi Lemoine sur les tarifs

La fin de l’option médicale modifie cependant dans certains cas l’approche chirurgicale des assureurs en l’empêchant d’opérer en fonction du risque grâce aux données fournies dans le questionnaire de santé. Cette mesure fait peur aux assurances, les obligeant à mutualiser les offres pour répartir le risque sur la communauté des emprunteurs.

Ce prix aveugle entraîne des primes plus élevées. Avant l’entrée en vigueur de la loi Lemoine, les assureurs anticipaient une augmentation du segment concerné jusqu’à 40%. La hausse est là, mais moins marquée. Selon une étude exclusive réalisée par Moneyvox sur la base de 51 contrats auprès de banques et assurances alternatives, les taux ont augmenté en moyenne entre 18% et 20%.

Dans le détail, on apprend que les banques ont tendance à baisser leurs prix. Pour les emprunteurs cadres de 35 ans qui contractent un prêt de 200 000 € sur 15 ans et deviennent éligibles à l’assurance sans questionnaire de santé, le taux de la bancassurance passe de 0,29 % à 0,22 % en moyenne entre mai et novembre 2022. Pour le même profil , l’assurance déléguée à des prestataires extérieurs coûte désormais 0,11% du montant du crédit contre 0,09% avant l’entrée en vigueur de la loi Lemoine.

Une chose est claire : même avec l’augmentation de leurs prix, les alternatives restent bien moins chères que les bancassureurs. Ce dernier a toute latitude pour baisser le prix car il applique une marge colossale sur l’assurance emprunteur, qui peut atteindre 70%.

Faites l’expérience par vous-même en déposant une offre dans la concurrence grâce au comparateur d’assurance prêt immobilier. Avec cet outil simple, rapide et gratuit, vous avez accès à certains des contrats les plus compétitifs du marché et pouvez les comparer avec vos contrats bancaires. Changer d’assurance est un jeu d’enfant : confiez toutes les démarches de résiliation/remplacement à nos experts pour être couvert sans délai par une assurance moins chère avec une garantie sur mesure.