Acheter un bien immobilier : un emprunteur sur deux se voit refuser un crédit

Photo of author

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Malgré des conditions de prêt très favorables, 42% des emprunteurs potentiels n’ont pas accès au financement.

Malgré des conditions d’emprunt très favorables – selon le courtier Cafpi, il était encore possible, à la fin de l’été, d’emprunter à 1,67 % à 15 ans, à 1,78 % à 20 ans et à 1,94 % à 25 ans – 42 % des les emprunteurs potentiels n’ont pas accès au financement.

La raison : le faible taux d’usure actuel (le taux maximum auquel la banque peut prêter). « Il y a en moyenne un délai de 6 à 9 mois entre le moment où les taux de crédit augmentent et le moment où cette augmentation se répercute sur le taux d’attrition », explique Olivier Lendrevie, président de la courtage en crédit Cafpi. Lorsque le taux d’usure aura pris en compte l’évolution des taux, ces derniers seront sans doute moins favorables pour les emprunteurs.

Des solutions pour obtenir un financement

Des solutions pour obtenir un financement

Heureusement, il existe des solutions pour franchir cette barrière : privilégier la délégation d’une assurance emprunteur généralement moins onéreuse que le contrat collectif proposé par la banque, augmenter son apport personnel grâce à un produit d’épargne, opter pour un taux révisable ou encore acheter par l’intermédiaire assurance civile. société immobilière (SCI).

À Lire  Réduire ses impôts : est-ce possible ?