Haier Europe mise sur la connectivité de ses appareils pour séduire les consommateurs

Haier Europe mise sur la connectivité de ses appareils pour séduire les consommateurs

Après avoir acquis Candy and Hoover en 2019 et atteint des ventes record en 2021, Haier Europe poursuit sa croissance. L’équipe veut désormais être numéro 3 en Europe et compte sur l’unité pour atteindre cet objectif.

Le principal marché de l’électroménager n’est pas confronté à la crise. Les chiffres post-Covid révèlent un niveau record de ventes avec 6 milliards d’euros sur le marché, selon le Gifam et Gfk, soit une hausse de 10,8% par rapport à 2020. Haier Europe veut profiter de cette opportunité pour améliorer son offre sur le marché Europe. Ainsi, l’industrie a investi 155 millions d’euros dans trois usines, deux en Turquie et une en Roumanie, spécialisées dans les fours, les lave-linge et les sèche-linge. Mais si le groupe est actuellement le quatrième constructeur européen, il veut faire mieux et fait aujourd’hui le pari que Bosch, Whirlpool et Electrolux dominent.

Le réfrigérateur Cube 90 Série 7 et la cave à vin Wine Bank 60. © @Haier Group

Réfrigérateur Cube 90 série 7 et cave à vin Wine Bank 60.

Sa stratégie principale est basée sur l’unité. L’organisation espère développer ce domaine afin de se distinguer de ses concurrents dans l’histoire. Bien sûr, il n’était pas le premier à y penser. Pour être le premier choix en matière de maison connectée, Haier doit penser stratégiquement et efficacement. Pour Vincent Rotger, CEO Haier France et CSO Haier Europe, la connectivité ne doit pas être perçue comme un appareil, mais apporter une valeur ajoutée au produit.

Plus qu’un appareil connecté, un véritable écosystème avec hOn

Plus qu’un appareil connecté, un véritable écosystème avec hOn

Pour cela, il faut aller plus loin que lancer le cycle de la machine à laver à distance, et selon Vincent Rotger. Le groupe met en avant d’autres fonctions, comme la gestion du stock du réfrigérateur via l’application hoOn. L’utilisateur peut le contacter en dehors de son domicile, lors de ses achats par exemple. Des dates de péremption peuvent également être attachées à chaque aliment et aider l’utilisateur à commencer à consommer d’anciens aliments.

Surtout, hOn a customisé tous les outils de collaboration de l’équipe pour créer son propre écosystème. La stratégie diversifiée de Haier a ainsi été renforcée. En effet, le constructeur a annoncé que tous les appareils électroménagers du groupe, à savoir des marques Candy, Hoover, Rosières, et Haier, seront inclus d’ici 2023. Si l’on patiente encore un peu, la plupart des outils en ont déjà profité. cette connexion. Le réfrigérateur peut proposer des recettes de cuisson en fonction des aliments au fond de ses portes et lancer des programmes de cuisson sur le four.

Afin de continuer à renforcer le système environnemental de HOn, l’organisation chinoise n’a pas manqué de nouer des alliances avec des pays européens pour développer l’expérience des utilisateurs des appareils ; dont seuls les appareils Haier bénéficient actuellement. Vivino, par exemple, conseille en dégustation ou en gestion de stocks les cavistes. Jow, quant à lui, permet à l’utilisateur de renseigner les informations du consommateur, avec ses préférences alimentaires, ses allergies et ses intolérances. Des recettes lui sont suggérées et affichées sur l’écran des appareils Haier.

Des produits plus responsables ?

Des produits plus responsables ?

Nous comprenons que le groupe Haier est en passe de se connecter et veut se positionner en tant que leader. Mais qu’en est-il de la durabilité et de la responsabilité des appareils électroménagers du groupe ? En effet, l’intégration toujours plus poussée de la technologie peut nous faire douter de la longévité du produit. Vincent Rotger, cependant, affirme que Haier fournit 11 ans de disponibilité des pièces de rechange pour chaque appareil, ce qui permet à l’utilisateur de le réparer plus facilement.

L’organisme doit également faire des efforts en matière de recherche et développement pour améliorer la consommation d’énergie de ses appareils. C’est aussi l’objectif à partir de 2020 du Groupement Professionnel des Fabricants d’Appareils Électroménagers (Gifam) lors du changement d’étiquette énergétique. Pour rappel, alors que la plupart des produits sont estampillés A+, A++, et même A+++, le Gifam a décidé de changer l’échelle pour présenter des notes de A à G. La classe A était au départ quasi introuvable des usines froides et des machines à laver.

Actuellement, Haier dispose de 100% de machines à laver en classe A, ce qui n’est toujours pas le cas de Candy. L’utilisation d’un réfrigérateur et d’une machine à laver fera partie des efforts de l’équipe pour améliorer leur efficacité énergétique. Ce dernier est d’ailleurs considéré comme un critère de sélection important par 90% des acheteurs, et selon le Gifam. Les fabricants chinois ont encore beaucoup à faire pour suivre le rythme de leurs consommateurs, qui ont du mal avec l’environnement.