CHU de Bordeaux : le service de réanimation pédiatrique mis en place grâce aux associations

Photo of author
Written By Vincent Bourdieu

Découvrez les infos du quotidien grâce à nos rédacteurs chevronnés

Ce vendredi ont été inaugurées les toutes nouvelles cuisines du service de réanimation pédiatrique, offertes par l’association Cœur de Lou et Les Fées Bleues, grâce au don de Cuisine Plus de deux cuisines de 7 000 à 8 000 euros chacune. Les associations sont chargées de fournir les appareils électroménagers et d’assurer l’approvisionnement en thé et café. Mais le don ne s’arrête pas là. Depuis cinq ans, Cœur de Lou et Les Fées Bleues permettent aux chambres du service de réanimation pédiatrique de les équiper d’une télévision, d’acheter une console de jeu qui se déplace de chambre en chambre, de fournir des écouteurs audio… La liste est longue.

Un équipement qui contribue au confort des patients, mais aussi des soignants, avec l’achat d’un Eye Tracker, un ordinateur équipé d’un logiciel de communication et de contrôle oculaire, qui permet de maintenir la communication lorsque les intubations ou les évents l’en empêchent.

Toutes ces difficultés, Manu Crouzet, originaire d’Aillas, les a vécues. Il a perdu son fils Louis en 2017, hospitalisé dans le service d’oncologie du CHU de Bordeaux depuis avril 2016 pour une leucémie. « Pour moi, il était difficile de fermer les yeux sur les conditions d’accueil des parents et des enfants hospitalisés. Si j’avais été là, je me suis dit qu’on ne pouvait pas laisser la situation comme ça », résume la fondatrice de Cœur de Lou.

Soutien

Soutien

Après s’être renseigné sur le service d’oncologie et le service de réanimation, Manu Crouzet constate une différence : « Il y a beaucoup plus de dons en oncologie, alors qu’en réanimation il y a des besoins énormes en termes de confort et de bien-être car c’est un travail très lourd. « . La graine est plantée dans votre esprit. Il décide alors de créer l’association Cœur de Lou, en faveur des enfants malades.

L’association compte aujourd’hui une cinquantaine de bénévoles, animés par la même volonté : améliorer le confort et le bien-être des enfants hospitalisés. Depuis sa création, elle a récolté près de 88 000 euros, grâce à l’organisation d’événements et aux dons d’entreprises et de particuliers.

Pour Manu Crouzet, « c’est une thérapie pour pouvoir aider, car cela donne du sens à ce que l’on traverse. Ce qui me motive c’est qu’on est en 2022 et qu’il y a un minimum acceptable pour travailler et être servi. « , il admet.

« Un enfant malade a les mêmes droits qu’un enfant sain, il doit avoir accès à la télévision ou aux jeux vidéo par exemple », revendique l’association Les Fées Bleues, qui regroupe le personnel soignant du service de réanimation pédiatrique de l’Université. Hôpital de Bordeaux.

L’équipe soignante reconnaissante

L’équipe soignante reconnaissante

Le personnel soignant de réanimation de l’hôpital Pellegrin est impressionné par l’énergie qui anime l’association Cœur de Lou. « C’est incroyable de voir un père aller aussi loin dans sa résilience. Tout cela n’existe que parce que les gens ont l’énergie de récolter des fonds », déclare le Dr Brissaud, chef du service de réanimation pédiatrique du CHU de Bordeaux.

À Lire  Cuisine : comment ranger ?

L’équipe sanitaire s’est réunie ce vendredi pour remercier les associations et leurs collaborateurs pour le don de matériel, ce qui améliore grandement leur confort au travail. « Si les soignants se sentent bien, ils communiqueront beaucoup mieux avec les patients plus tard », ajoute-t-il.

La nécessité de bénéficier de l’aide d’associations continue d’angoisser les soignants en raison du manque d’investissement du service public dans l’accompagnement non soignant. « Je suis un peu partagé, car le geste de ces associations est très honorable, mais ces gens font une partie du travail de service public. Que se passerait-il sans eux ? Il faut compter sur l’énergie des bénévoles car l’hôpital n’intervient pas en si peu de temps. Si on demande à équiper les salles de tablettes, il faudra attendre quelques années pour voir le jour, mais ce retard rend la demande complètement obsolète », s’insurge le Dr Brissaud.

Aujourd’hui, l’association Cœur de Lou fait appel aux dons et aux bénévoles pour poursuivre ses actions au service des enfants malades. L’association organise Loulouday en août : une journée solidaire organisée qui se déroulera à Aillas avec restauration, un concert et, parce qu’on ne les oublie jamais, des jeux pour les enfants.

Pourquoi aider les enfants orphelins ?

Pourquoi aider les enfants orphelins ?

Les enfants orphelins ont besoin d’autres personnes pour s’occuper d’eux, répondre à leurs besoins et leur fournir une éducation. Ces ressources et cette assistance sont souvent fournies par des organisations non gouvernementales (ONG) qui offrent une assistance aux communautés locales.

Comment soutenir un orphelinat ? Comment aider un orphelinat ? Le plus simple est de faire un don à l’association qui gère l’orphelinat, qu’il soit financier ou matériel, il sera toujours utile aux enfants ! Si vous avez du temps à donner, engagez-vous en tant que bénévole.

Quelle est la mission de l’association Les Blouses Roses ?

Quelle est la mission de l'association Les Blouses Roses ?

Objet social : L’association "Les Blusas Roses" Créée en 1944, sa mission est de divertir les patients de tous âges (enfants et adultes) ainsi que les personnes âgées à travers des activités ludiques, créatives ou artistiques. Il est composé de 4 700 bénévoles répartis en 82 comités à travers le pays.

Pourquoi des chemisiers roses ? Les Blusas Roses travaille principalement avec des enfants hospitalisés et des personnes âgées en maisons de retraite. Ils écoutent, réconfortent, distraient les malades et égayent le quotidien de solitude ou de soins.